Month: février 2015

La formation avec moi est une expérience

Cet article est une traduction de « Training with me is an experience« , publié le 18 février dernier sur en.TitanInteractif.com

J’intègre beaucoup d’énergie dans mes sessions de formation!

Si vous avez déjà suivi une formation avec moi dans le passé, je vous serais reconnaissant de laisser un témoignage (positif ou négatif) dans la section commentaires ici-bas; courage, je sais que ce n’est pas évident laisser un commentaire. On peut trouver certains témoignages sur mon profile LinkedIn parmi les recommandations.

J’offre un bon nombre de formations différentes d’un survol d’une heure à une formation compréhensive de 2 jours. Je m’efforce afin que la formation avec moi soit une bonne expérience.

Il n’y a pas deux sessions pareils

Je passe une heure ou deux quotidiennement à me tenir à jour sur les nouveaux développements et nouvelles recherche disponible sur tous les aspects et disciplines du marketing numérique. Cela me sert à constamment mettre à jour mon matériel de formation assurant que ne donne jamais deux fois une formation identique. Parfois ce sont que certaines pages qui changent, parfois ce sont des sections entières qui sont remplacés. À chaque fois le matériel est adapté pour les besoins et le niveau d’expertise de mon groupe.

J’ai déjà eu une étudiante dans une formation d’IAB Canada qui avait pris le même cours 4 fois (incluant la session en question). Elle reprend la même formation à tous les deux ans. Elle a indiqué aux 50 autres étudiants que pour elle, certain passages sont pour elle une simple mise à jour alors que d’autres sont totalement nouveaux.

J’essaie aussi d’assister ou de suivre autant de conférences et formations que possible, soit en personne ou en ligne, afin de découvrir des nouvelles façons de présenter et expliquer certains concepts. Chacun a son expérience et son point de vue, il est donc important pour moi de pouvoir m’adapter à tous. Ceci m’est particulièrement utile quand je présente un matériel de cours semblable à un annonceur, une équipe d’agence ou une force de ventes – ils ont tous un quotidien et des besoins différents.

Questions!

Dès le début d’une session de formation, et à travers chacune, je demande aux gens de poser des questions. Je ne donne pas des cours pour m’écouter parler, mais pour aider les gens à comprendre quelque chose de nouveau. Les gens apprennent beaucoup mieux en posant des questions que seulement en écoutant. Une question met en contexte un concept – le rend pertinent pour l’individu et son entreprise. La réponse lui devient donc très utile!

Si les questions ne sont pas verbalisées lors d’une formation, c’est moi qui vous en poserai. J’aime savoir ce que vous connaissez déjà d’un sujet, l’avez-vous déjà mis en pratique? Quelle a été votre expérience. Parfois mes questions demandent aux gens de lever leurs mains, autant pour faire circuler leur sang et les faire bouger que pour démontrer qu’ils sont ou ne sont pas des exceptions.

Lors des sessions de formation sur mesure, je tente de trouver des exemples du secteur d’activité de mon groupe afin de rendre le tout encore plus personnel, plus interpellant pour mes étudiants. Cela provoque toujours plus de questions et réflexions.

Questions?

Avez-vous des questions? Vous demandez-vous comment procéder pour organiser une formation avec moi? N’hésitez pas à me contacter pour ouvrir la discutions et voyons comment et quand nous pourrons organiser cela!

Comment gérer les attentes en ventes média numérique?

Comment gérer les attentes en ventes média numérique, par Samuel Parent, a déjà paru sur fr.tianinteractif.com le 20 février 2014.

Un défis qui revient à organisation où je passe faire de la formation est comment bien gérer les attentes clients face à une campagne en média numérique.

Je réalise de la formation en entreprise, en anglais et en français, chez des organisations dont le principal média est la radio, la télévision et les journaux depuis 2004.

Pourtant, chaque groupe formé m’avise qu’ils n’ont pas ce défi pour leur média principal. Les premiers constats à faire à cette situation sont

  • Qu’ils ont une longue expérience avec leur média principal, ils ont eu à faire face aux arguments négatifs à plusieurs reprises et savent s’en acquitter avec brio.
  • Ils ont réalisé des études de performance de leur média pour divers types de clients. Ils savent donc très clairement à quel objectif leur média peut exceller et auquel il est moins performant
  • Ils ne connaissent pas suffisamment bien leur nouvelle plateforme numérique pour la défendre, pour gérer les attentes de leurs clients.
  • Ils ne savent pas où trouver des études sur la performance de ce qu’ils proposent, chose qu’ils n’ont clairement pas fait à l’interne.

On m’évoque aussi parfois qu’il y a un manque de conviction par les représentant lorsqu’il s’agit de leur possibilités numériques. C’est souvent accompagné du fait qu’ils ne savent pas mesurer la performance. Quand j’entends ce défi évoqué en début de formation, j’en suis ravi car je sais qu’ils sortiront de la vor faction avec beaucoup plus de munitions et de confiance pour bien présenter et défendre leur média numérique.

Bien que IAB canada ne réalise plus d’études CMOST sur la performance du web comparativement aux autres médias traditionnels du point de vue de la marque / notoriété, celles qui datent déjà un peu sont toujours aussi pertinentes et riches en apprentissage pour ceux qui ne les ont jamais lu.

Il existe en ligne plusieurs ressources dont Think with Google, Dynamic Logic (maintenant appelé Millward Brown Digital), eMarketer et Forrester pour en nommer que quatre parmi des dizaines qui peuvent vous informer sur la mesure marketing et de la performance des campagnes numériques.

S’informer minimalement sur les outils d’analytique tel Adobe Marketing Cloud (anciènnement Omniture) et Google Analytics permet de savoir comment différentes genres de conversions peuvent être simplement suivis et rapporter afin de calculer son retour sur investissement publicitaire. Il s’agit ici d’outils que ces organisations ont déjà à l’interne. Je suis toujours étonné d’apprendre que 9 fois sur 10 ces organisations ne conservent pas de barèmes sur la performance de leurs campagnes antérieurs. Il s’agit ici d’un outil indispensable dans la gestion des attentes client, de savoir soit même à quoi s’attendre de par ce qu’on a fait dans le passé.

Il y a des bonnes pratiques de base en publicité d’affichage qu’ils ignorent entièrement – bien qu’ils se sont tous déjà poser des questions là-dessus. La publicité d’affichage est qu’ils ont le plus à vendre dans leur portfolio numérique. Il s’agit de connaître la fréquence optimal d’exposition publicitaire par créatif, et comment cela différent d’un objectif à un autre. Souvent ils ignorent les forces et faiblesses des diverses tactiques publicitaires en ligne et sur mobile – chose qu’ils connaissent très bien pour leur média principale versus les autres médias traditionnels. Ils savent tous que le clic ne veut pratiquement rien dire en termes de performance réel en publicité d’affichage, mais ne savent pas pourquoi ni comment expliquer le tout à un client, et encore moins qu’elle autre métrique regarder à sa place…

Je crois qu’ils sortent tous de la formation avec une plus grande confiance en leurs connaissances, avec un plus grand coffre à outils, et des sources où trouver ce qu’ils n’ont pas. Un représentant qui a confiance en ce qu’il vend sera toujours plus performant.

dmsc_certified_logoPour en apprendre plus sur la formation en ligne et sur mesure disponible par Titan Interactif, contactez-nous.

rédigé par .